Démarche artistique

En tant que musicien je cherche l’équilibre, l’unité, comme un ultime but, en sachant que la perfection n’existe pas…

Olivier Michberg au piano, 4 ans
Ma toute première note

C’est avec cette recherche d’équilibre que j’accomplis les différents aspects de mon art, que ce soit en composant des mélodies, en construisant les arrangements, en interprétant et improvisant.
J’aime être multi-disciplinaire pour pouvoir expérimenter différents aspects de la musique, pour me placer depuis différents points vue, pour tenter d’être un musicien le plus complet possible. Plus j’expérimente et plus j’affine mon expression.
– Musicien soliste
Interpréter une mélodie c’est se mettre au service d’une intention. L’intention va bien au delà de l’écriture, au delà de ce que les mots peuvent expliquer. Ce sont l’expérience, ma culture musicale, mes maîtres, et mon intuition qui me guident.
– L’accompagnement
Accompagner un chant ou une mélodie demande encore plus que d’être soliste : c’est être à l’écoute de l’intention pure du mélodiste, de le soutenir, et d’être à l’écoute du résultat de l’ensemble. Accompagner à été mon école, c’est toujours une place que j’affectionne.
– L’improvisation
Improviser, c’est connaître parfaitement les règles pour pouvoir s’en affranchir. C’est surtout s’oublier soi-même. Au delà de la maîtrise de son instrument, c’est un état intérieur de présence totale dans l’instant, avec un total lâcher-prise et une absence de jugement. Les grands maîtres de l’improvisation que j’admire le plus sont des cultures Iraniennes et Indiennes. C’est cet état que je recherche lorsque j’improvise, quel que soit le genre de musique.
– La composition
Alors que l’interprétation et l’improvisation font appel à l’intuition et la réceptivité, la composition requière en plus un aspect mental et structuré. Composer, c’est comme construire un édifice où rien n’est laissé au hasard. C’est l’aspect créatif qui demande le plus d’équilibre entre sensibilité et intuition d’un côté, et rigueur et structure de l’autre. C’est aussi un moment seul face à soi-même, où l’état intérieur teintera grandement l’œuvre. Sont inclus dans cette catégorie l’arrangement de l’œuvre, son développement, les contrechants, lignes de basse, accompagnement et changements harmoniques.
Le compositeur est un architecte qui construit une œuvre immatérielle comme si c’était un château de pierres.

Ma passion du son

Interviews

Biographie complète

Discographie

Retour haut de page